Huffpost France
The Blog

Featuring fresh takes and real-time analysis from HuffPost's signature lineup of contributors

Eliette Abécassis Headshot

Blanche Neige et la Cougar

Posted: Updated:

Blanche Neige de Tarsem Singh raconte l'histoire d'une femme de 40 ans (Julia Roberts) qui tente tant bien que mal de rester au pouvoir, alors qu'en vérité, elle n'est déjà plus qu'une vieille dame, comme le montre l'image finale du film, où la Reine vieillie tend la pomme empoisonnée à la jeune fille qui ne s'y laisse pas prendre.

La pauvre Reine a beau faire des piqûres de botox, (sous forme d'abeille), des spas, des nettoyages de peau, des régimes pour rentrer dans ses robes de jeunes filles, elle ne parviendra jamais à être aussi belle qu'une jeune fille de 18 ans, qui représente l'idéal absolu de la féminité. En bonne Cougar, l'incestueuse concupiscente va même jusqu'à tenter de séduire le jeune Prince, mais elle ne parvient qu'à en faire un petit toutou (cf Demi Moore et Ashton Kushter?).

L'image de la femme véhiculée par ce film pose question. Passé 18 ans, la femme est pathétique. Elle devrait juste mourir. Comment ose-t-elle encore se montrer en public? Comment peut-elle même prétendre séduire? Toute Julia Roberts qu'elle est, elle n'est plus qu'une vieille sorcière.

Curieuse interprétation post-moderne de ce joli conte sur les rapports mère-fille, dans lequel la marâtre, pour être méchante, n'est pourtant jamais pathétique ni affreuse. Juste redoutable.
Moralité: quand on est femme aujourd'hui, après 40 ans, on n'est plus rien.

Blanche-Neige, sorti le 11 avril.