Huffpost France
The Blog

Featuring fresh takes and real-time analysis from HuffPost's signature lineup of contributors

Jean-Christophe Saladin Headshot

L'ombre de l'âne

Posted: Updated:
Print Article

(Asini umbra, Adage 252)

Il était une fois un homme (un Athénien, bien sûr, dans l'Antiquité, au temps d'Alexandre le Grand), qui voulait transporter des marchandises d'Athènes à Mégare, la ville voisine. En ce temps-là, pas de camion, ni d'autocar, ni de train. Notre homme loue donc un âne et, le jour dit, tous les trois se mettent en chemin : l'homme, l'âne, et le propriétaire de l'âne. Il fait beau, le ciel est bleu, le soleil brille, on entend les cigales dans les champs (la Grèce, quoi !) Mais, vers midi, la chaleur devient insoutenable. L'homme meurt de soir, il défaille. Il regarde à l'entour. Pas le moindre ruisseau pour se désaltérer, pas une taverne, pas même un arbre à l'horizon. Juste le soleil et les pierres du chemin. Alors, notre homme a une idée : il arrête l'âne, dépose le bât et s'installe à l'ombre, pour se reposer sous le ventre de l'animal. Aussitôt, l'ânier se jette sur lui et commence à l'injurier :

- Fiche le camp ! Tu n'as pas le droit !
- Et pourquoi est-ce que je n'ai pas le droit ?
- Parce que je t'ai loué l'âne, mais pas son ombre !
- Pas du tout ! riposte notre homme, je t'ai loué l'âne complet et ne je bougerai pas d'ici !

2012-09-13-erasme.jpgLe ton monte, les deux hommes en viennent aux mains et l'affaire en arrive au tribunal.

Vous voudriez savoir la suite de l'histoire ? Eh bien, vous ne la saurez pas, et personne ne la saura jamais, parce que je ne la connais pas moi-même. Je l'ai lue dans un adage d'Érasme (adage 252). Le fameux humaniste y raconte qu'il a lu dans Plutarque l'histoire suivante :
Un jour, Démosthène, le célèbre orateur athénien, devait défendre devant l'assemblée un homme accusé de meurtre et qui risquait sa tête. Il se lance dans une des magnifiques plaidoiries dont il avait le secret, mais, au beau milieu de son discours, il s'aperçoit que les juges ne l'écoutent pas. L'un lit le journal, l'autre envoie des messages sur son Ipod5, le troisième bavarde avec son voisin et le quatrième somnole... Alors, Démosthène s'interrompt, descend de la tribune, s'approche des juges et leur dit : "Messieurs, je vais vous raconter une histoire : Il était une fois un homme qui voulait transporter des marchandises d'Athènes à Mégare. Il loua un âne, etc..." Et quand il arrive au moment où les deux hommes portent l'affaire en justice, Démosthène s'interrompt à nouveau et fait mine de s'en aller. Les juges l'implorent de raconter la suite. Alors, il leur répond : "Messieurs, est-ce que vous n'avez pas honte ? quand je vous parle d'un homme qui risque sa tête, vous ne m'écoutez pas, mais vous ouvrez grand les oreilles quand je vous parle de l'ombre d'un âne !"

Érasme tire deux leçons de cette histoire. La première est simple : il arrive souvent que des conflits éclatent à partir de causes futiles -- parfois même des guerres. Rappelez-vous la "guerre du football" entre le Honduras et le Salvador, en 1969, qui a commencé pendant un match de foot et qui a tout de même laissé 2 000 morts sur le terrain.

La seconde leçon s'adresse aux orateurs : "Si ton public ne t'écoute pas, raconte-lui une histoire !" C'est une recette infaillible, à l'usage des avocats, des professeurs ou de quiconque doit faire un exposé.

Les adages

Qu'est-ce que c'est donc que ces Adages d'Érasme ?
- D'abord, c'est un livre ancien, très ancien même. Il a été imprimé il y a plus de 500 ans, en 1508 à Venise, c'est-à-dire dans les premiers temps de l'imprimerie. Ce fut un très gros succès de librairie. Un best seller : plus de 30 éditions du vivant de son auteur, ce qui est énorme et le serait encore de nos jours -- d'autant qu'à l'époque, la fabrication coûtait horriblement cher : le papier, les caractères en plomb, etc.

Pourquoi ce livre intéressait-il tant de gens ?

- D'abord, parce qu'il est très facile à lire. On peut l'ouvrir et le refermer n'importe où, en ayant toujours lu quelque chose d'intéressant. En fait, c'est une collection de citations empruntées à tous les auteurs païens de l'Antiquité grecque et latine. Ils abordent tous les sujets possible, depuis la cuisine jusqu'à la poésie, en passant par le vêtement, la musique, la politique, la guerre contre les Turcs ou les mauvaises mœurs des moines et des papes.

Mais ce n'est pas une encyclopédie rébarbative, parce que tous ces adages sont alignés dans le désordre le plus total, suivant le jeu des associations d'idées ou des lectures de l'auteur. L'un parle des mouches, le suivant des fourmis, parce que ce sont aussi de très petites bêtes, puis des éléphants, parce que ce sont au contraire, de très grosses bêtes. Ensuite, on sautera peut-être du coq à l'âne en parlant des théories musicales des Pythagoriciens et de la musique contemporaine, et ainsi de suite.

En tout, il y a 4 151 adages. La plupart n'occupent que quelques lignes ou quelques pages. On pourrait dire que ce sont les notes de lecture d'Érasme. Ils sont presque tous composés de la même façon : d'abord un titre frappant (par exemple : "L'ombre de l'âne" ou "Lesbianiser"). Puis son origine (Homère, Sophocle, Lucien et parfois des auteurs dont nous n'avons jamais entendu parler). Enfin, un petit commentaire sur les leçons que l'on peut en tirer ou sur les circonstances dans lesquelles on pourra utiliser élégamment la formule. C'est donc à la fois un trésor de littérature et le mode d'emploi pour s'en servir dans la conversation.

Ce livre avait donc disparu d'Europe malgré son succès ?
- Il a été mis à l'Index des livres interdits par l'Église catholique lors du concile de Trente (en 1559), comme la totalité des œuvres d'Érasme.

TED

- À propos, pourquoi nous racontez-vous tout cela ?
- Parce que j'ai présenté mercredi soir d'un petit discours (un "talk"...) sur ce sujet à la soirée TEDx au théâtre de la Gaîté lyrique.
- Mais TED signifie Technology, Entertainment & Design ! Érasme n'est-il pas un peu loin des nouvelles technologies ?
- Justement pas ! En préparant mon speech (mon talk), je me suis aperçu qu'Érasme fut un vrai précurseur de ce genre de manifestations. A son époque, l'imprimerie était la révolution technologique absolue en matière de communication et c'est le moyen qu'il a utilisé pour réintroduire en Europe la culture grecque qui en avait disparu depuis un millénaire. Ensuite, les adages sont des formes brèves, variées et élégantes qui abordent sous une forme légère des sujets essentiels pour les contemporains.
- Comme les conférences TED !
- Précisément !
- Et qu'est-ce que vous avez raconté à tous ces fans de nouvelles technologies ?
- L'ombre de l'âne. Je crois qu'ils ont apprécié.

Il me semble que vous oubliez un détail : vous venez de publier aux Éditions des Belles Lettres l'énorme édition bilingue des adages pour la première fois traduits en français.

LIRE AUSSI:

» "Premières idées au TEDx Paris Salon", le compte-rendu de la deuxième session d'auditions TEDxParis Salon et la présentation de tous les blogueurs

» "TEDx Paris 2012, c'est parti !", le compte-rendu de la première session d'auditionsTEDxParis Salon et la présentation de tous les blogueurs

» BLOG : "Mon papa 3.0", par Manu Mars

» BLOG : "De la gratitude de faire ce pour quoi on est fait", par Florence Servan-Schreiber
» BLOG : "Programmer les organismes vivants", par Franck Delaplace

» BLOG : "Digital Africa, vers de nouvelles cartographies de l'innovation", par Stéphan-Éloïse Gras