Featuring fresh takes and real-time analysis from HuffPost's signature lineup of contributors
Jean-Paul Gavard-Perret

GET UPDATES FROM Jean-Paul Gavard-Perret
 

Quand l'ex-Sex Pistols Johnny Rotten revient, PIL fait face

Posted: 08/05/2012 12:00 am

PUNK - John Lindon (aka Johnny Rotten) en a fini avec les publicités pour le beurre anglais! 20 ans après le dernier album de Public Image Limited, il sort This Is PIL sur son propre label. Enregistré l'année dernière au Studio de Steve Winwood et après une série de concerts au mois de mars, le musicien s'offre un jubilé.

35 ans plus tôt, il proclamait son No future pour l'Angleterre. Le pays chavirait sous Thatcher et s'endormait musicalement sous le joug des grosses machines à rêves cauchemardesques que furent Pink Floyd ou encore Led Zeppelin. Celui qui se disait imperméable à toute carrière musicale post-Sex Pistols montre qu'il est toujours présent.

2012-08-02-johnlydonpublicimagel008.jpg
Public Image Ltd , This Is PiL, label PiL Official, Differ-ant


Fini le temps où il assurait chanter faux (ce qui est vrai) et ne vouloir jouer que du violon. This is Pilprouve que le groupe n'a rien perdu de sa force en offrant ce que le public n'attend pas. Et ce jusque dans la stratégie d'annonce. Rotten a déclaré son nouvel opus entièrement financé par ses publicités pour le beurre Country Life.

D'où la pluie de commentaires désobligeants sur le net. Mais il en faut plus pour déstabiliser l'artiste. Virant le bassiste Jah Wobble et le guitariste Keith Levene, pour reformer son groupe, il n'a retenu que le guitariste Lu Edmonds et le batteur Bruce Smith, rejoints par le bassiste Scott Firth qui officia pour le groupe (post-punk?) que furent les Spice Girls.

2012-08-02-PIL.jpg


Le catatonique Lyndon reste fidèle à sa légende. Dès le premier titre, et sur un riff pesant, il éructe avec des accents drôles, ravageurs ou belliqueux tout en proposant des variations sur le simple titre du morceau.

"Vous entrez dans la Pil zone" lance-t-il à la fin pour annoncer l'heure d'écoute à suivre.

L'appel émis, Lyndon démontre qu'en l'absence d'un seul album convenable depuis 26 ans, tout reste possible. De sa voix rauque (ah! les bienfaits de l'alcool) qui frappa jadis de terreur la campagne anglaise, il parachève ses gémissements. Il ose tout autant des variations lyriques, mais à la manière des DJs qu'il affectionne et qui sont pour lui les vrais musiciens d'aujourd'hui.

Par colère, ou peut-être par défi, il n'hésite pas à utiliser jusqu'aux collages atonaux pour transformer cet album en un quasi-sucre d'orge pop. Mais la voix de Lyndon l'acidule, le ravage. Elle s'ébroue sur un matelas de guitares comme sur des instruments exotiques forts en turquerie.

This is PIL parachève la détermination d'un artiste fidèle à l'injonction de Baudelaire: "aller vers l'inconnu pour trouver du nouveau". L'iconoclaste sait toujours prendre le monde à contre-pied à coup de folies et d'hypnoses. Il a certes vécu des années en exploitant lucrativement son passé des "Pistolets Sexuels", mais il démontre que l'avenir n'est pas derrière lui. Tant s'en faut.

 
FOLLOW FRANCE