Featuring fresh takes and real-time analysis from HuffPost's signature lineup of contributors
Manu Mars

GET UPDATES FROM Manu Mars
 

Mon papa 3.0

Posted: 09/14/2012 8:47 am

Les conférences TEDx ont été l'occasion pour Manu Mars de faire sa première intervention devant un large public et... à voix haute. Il nous raconte cette expérience.


Ça y est, j'ai réussi à prononçer mon nom de famille à voix haute. Même aux pré-auditions, je n'y étais pas arrivé...
J'ai donc parlé de comment la technologie d'aujourdhui nous permet d'atteindre une immortalité "relative" pour faire de nous de potentiels "parents virtuels". Aujourd'hui, grâce à la dématérialisation des supports et aux capacités de stokage exponentielles, la persistance infinie de la mémoire est possible.
Prévoyons d'enregistrer des messages pour nos proches, afin de continuer à être présent dans leur vie après que nous ayons quitté cette Terre.

Je travaille sur cette idée de transmettre via des testaments numériques plus complexes qui révolutionneront notre approche de la mort dans un futur proche et donc modifieront notre rapport à la vie, à l'amour.
J'ai surtout fait des blagues entre les concepts, utilisé des personnages de fiction comme de réels exemples, et me suis amusé à partager, en toute sincérité.

J'ai eu très peur de ne pas finir mon talk, je suis plutôt habitué à m'exprimer avec des notes ou des feutres mais bon, pour une première ce ne fut pas si mal. Même l'émotion qui m'a fait oublier des passages, n'a semble-t-il, pas entaché l'affection de l'audience que je crois avoir ressentie.
Comme le dit le "Professeur bonheur", notre last but not least talkeuse de la soirée, ressentir de la gratitude c'est gagner quelques années de vie. Je vivrai plus longtemps grâce à TEDx.

Va donc falloir que ce rab' de vie serve, parce-que normalement je ne termine jamais rien. Pas plus la musique que le dessin. Je suis une balle de ping pong, je monte et je decends, depuis des années.
En haut (tellement qu'il n'y a plus d'air), en bas, quand il n'y a plus d'espoir (et là normalement on appelle Capitain Flam à la rescousse).

J'ai archivé ma création, mes émotions, dans le monde numérique et finalement tourné le dos longtemps à la vie. J'ai voulu cristalliser toutes ces aventures au sein du Papa 3.0, parce que lui seul pouvait répondre à toutes mes questions.

C'est une idée simple et évidente que tout le monde peut réaliser, j'espère avoir inspiré quelques personnes en plus de les avoir distraite pendant les difficiles 12 minutes, à talker aux Tedixiens. J'ai souhaité redonner une sorte de modernité au mot "posthume". En tout cas, j'ai beaucoup aimé "essayer".

LIRE AUSSI:
» "Premières idées au TEDx Paris Salon", le compte-rendu de la deuxième session d'auditions TEDxParis Salon et la présentation de tous les blogueurs
» "TEDx Paris 2012, c'est parti !", le compte-rendu de la première session d'auditionsTEDxParis Salon et la présentation de tous les blogueurs
» BLOG : "Programmer les organismes vivants", par Franck Delaplace
» BLOG : "L'ombre de l'âne", par jean-Christophe Saladin
» BLOG : "De la gratitude de faire ce pour quoi on est fait", par Florence Servan-Schreiber » BLOG : "Digital Africa, vers de nouvelles cartographies de l'innovation", par Stéphan-Éloïse Gras
 
FOLLOW FRANCE